Le dernier linotypiste

Une proposition documentaire
de Jérôme Champavère

Il se définit modestement comme « poète et éditeur ». À la fin des années 1970, Roland Chopard a fondé la maison d’édition associative Æncrages & Co, spécialisée dans la publication de poésies et de livres d’artistes, et à laquelle il consacre l’essentiel de son temps depuis sa retraite de l’Éducation nationale. Or du temps, il lui en faut beaucoup ! Car tous les ouvrages édités par Æncrages & Co sont fabriqués de manière artisanale dans un atelier situé à Baume-les-Dames (Doubs). Roland Chopard maîtrise donc l’ensemble de la chaîne de production des livres au moyen de techniques anciennes, de la composition sur Linotype au façonnage manuel (pliage, couture et reliure), en passant par l’impression sur presse à cylindre… Plus que perpétuer des méthodes typographiques rendues obsolètes par l’automatisation et le numérique, travailler ainsi représente pour lui une évidence. Non seulement il existe encore un vivier d’auteurs et de poètes attirés par la qualité du résultat, mais la fabrication artisanale demeure adaptée à des livres dont le tirage n’excède pas 500 exemplaires, argue-t-il.

Au milieu de ses machines, que l’on retrouve plus souvent dans des musées consacrés à l’histoire de la presse et de l’imprimerie que dans des ateliers vivants comme celui d’Æncrages & Co, Roland Chopard prend conscience d’incarner, peut-être, le dernier linotypiste…